“Des actions pour sensibiliser aux questions de l’Europe dès le plus jeune âge”

Cette année de nombreux scolaires se rendront sur le village de l’Europe, le 09 mai, à la rencontre des acteurs du Printemps d,e l’Europe. Moïra Coste, adjointe à la délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération, nous explique l’implication de ces classes de CM1, CM2 et 6e , soit trois collèges, quatre écoles primaires, pour un total de onze classes.

 

Pourquoi avoir choisi un public si jeune ?

Parce que l’Europe est déjà un peu au programme dans ces classes-là., notamment en 6e en éducation civique. C’était une occasion de les sensibilise aux questions de d’européennes dès le plus jeune âge, et ce surtout juste avant les élections européennes.

Nous voulions créer des petits ateliers assez simples d’accès pour travailler sur un même cycle CM1 CM2 comme ça on touchait les 2 institutions, école primaire et collège.

Est-ce que les établissements dijonnais étaient déjà impliqués dans certaines actions dans le cadre d’une édition du printemps de l’Europe ?

C’est la ville de Dijon qui nous a sollicité pour faire venir ce public écolier. L’année dernière, on ne pouvait pas car c’était un samedi.

 

Comment cela s’articuleront les actions pour les élèves ?

Les classes seront répartis en petits groupes. Ils vont tous piocher un pays européen sur douze choisis (on ne pouvait pas prendre l’ensemble des pays par souci de temps) et parmi ces pays, six thématiques ont été définies pour parler de l’Europe : les grands personnages, la géographie, le sport, l’art et la culture et la gastronomie.

Comment cela se passera-t-il ?

Neuf stands seront consacrés à ces ateliers. Chaque groupe d’élèves va piocher un de ces douze pays et devra essayer de répondre à des questions sur ces pays au travers des différentes thématiques.

Et trois autres stands seront entièrement dédiés à l’Union Européenne, avec comme thèmes centraux, la construction européenne, les valeurs de l’Union Européenne et et les symboles de l’UE.

Les élèves devront ensuite faire des mini débats par exemple, encadrés par les partenaires qui tiennent le stand. L’objectif étant de mettre des thèmes intéressants et accessibles et de compléter les connaissances qu’ils ont déjà acquises en classe.

Par exemple, pour parler des symboles de l’Union Européenne, il faudra retrouver la devise de l’Europe, retrouver le drapeau, reconnaître l’Euro, l’espace Schengen et la mobilité en Europe, les élections du 26 mai, l’environnement, les lois de protection de la nature et anti-plastique etc. Le tout pour leur faire prendre conscience de toute l’importance représentée par l’Europe, les principes de citoyenneté européenne.

Et ceci est encore plus important dans le contexte actuel autour de l’Europe ?

Je ne sais pas, mais l’important est pour nous, de montrer ce que représente la société européenne dans sa globalité. Son importance, ses avantages, les notions de démocratie, de citoyenneté, d’égalité homme-femme.

 

 

Laisser un commentaire